Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 09:32
Les cours de bijouterie de L'Iris Noir (suite)

Les parures reviennent en force

Depuis quelques temps, je remarque que les élèves retrouvent le plaisir de porter des bijoux assortis. Le plus souvent, il s'agira du collier, du bracelet et des boucles d'oreilles. La bague en revanche reste encore un bijou à part.

Une de mes élèves a réalisé cette très jolie parure composée d'une paire de boucles d'oreilles, d'un collier (absent de la photo) et d'un bracelet. L'exercice consistait à imaginer un prototype de maillon qui, une fois moulé, donnerait naissance à autant de tirages que nécessaire pour former une chaîne.

Mon élève a donc découpé dans du laiton non pas un mais plusieurs motifs différents, dont deux ont été moulés et se retrouvent sur le bracelet ainsi que le collier. Les boucles d'oreilles, en revanche, sont composées de motifs uniques et asymétriques, ce que je trouve très chic et m'emploie à imposer dans mes propres créations.

Ce qui est particulièrement raffiné dans cette parure, c'est le fermoir du bracelet qui a été réalisé par mon élève pour éviter le côté trop vu et revu des apprêts vendus en boutique. Par ailleurs, tous les petits anneaux qui retiennent la branche du fermoir ont été forgés puis soudés pour qu'ils ne risquent pas de se déformer et de s'ouvrir dans le temps. Ce qui représente un excellent exercice de soudure (les autres élèves comprendront...) !

Enfin, le choix de faire dorer les bijoux avec de l'or rose s'assortit particulièrement bien aux touches de corail des boucles d'oreilles. C'est une combinaison beaucoup moins convenue et que je trouve beaucoup plus élégante que celle associant l'or jaune et le corail, communément utilisée en bijouterie.

Mon élève travaille désormais à une autre parure qui mariera laiton et argent. Mais chut ! Je ne vous en dirai pas plus, si ce n'est qu'elle sera aussi élégante que la première...

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.fecabook.com/IrisNoir.Bijoux

Repost 0
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 09:29
Salon des Créateurs de Puteaux

Deux de mes anciennes élèves y exposent !

Ce weekend, je vous invite à visiter le Salon des Créateurs de Puteaux (92) qui rassemblera plus de 40 exposants artisans d'art.

Organisé par une amie mosaïste ultra dynamique, j'ai nommé Elodie Geoffroy, il permet à des créateurs pleins de talent d'exposer leurs dernières nouveautés et de proposer des démonstrations de savoir-faire ainsi que des ateliers créatifs (programme sur le blog de l'association :

http://assolartetlamatiere.worldpress.com).

Cette année, deux de mes anciennes élèves y seront :

- Bénédicte de L'Electron Libre (www.lelectronlibre.biz)

- Dominique de Zebuline (www.zebuline.fr)

A l'atelier, il y a plus de deux ans maintenant, elles ont appris à travailler le métal et se sont initiées à la maquette cire. Si Dominique adore fouiller dans les brocante à la recherche de vieux bijoux auxquels elle donne une deuxième vie, en les transformant, Bénédicte imagine des créations pleines de couleurs et de peps qui permettent de voir la vie en rose.

Contrairement aux années précédentes, et à mon grand regret, je ne participerai pas au salon cette fois-ci car je pars me mettre au vert quelques jours avec ma famille. Au programme : dodo, révisions du bac pour l'ainé, glande pour la cadette (!) et cinéma avec Monsieur, qui n'échappera pas au Gatsby de Baz Luhrmann avec le grandiose Leonardo...

Mais je souhaite à tous les exposants d'excellentes ventes, du beau temps et de bons moments d'échange avec les visiteurs.

Salon des Créateurs de Puteaux (17 - 20 Mai)

Esplanade de l'Hôtel de Ville de Puteaux (92)

Entrée Libre

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.facebook.com/IrisNoir.Bijoux

Repost 0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 16:54
Les cours de L'Iris Noir (suite)

Bébêtes Show

Depuis toujours, les joailliers s'amusent à orner leurs clientes de bêtes à bon Dieu, d'insectes et autres ophidiennes créatures. Des libellules vénéneuses de Lalique aux abeilles et araignées de Chaumet, en passant par les papillons de Van Cleef et autres serpents de Bulgari, l'imagination est sans limites.

Chez mes élèves, il en va de même. L'art animalier garde le vent en poupe, au même titre que le monde des fleurs. Voici trois créations toutes réalisées à partir de maquettes cire :

Le papillon s'inspire d'une superbe broche du joaillier Marchak, un nom que j'ai découvert il y a trois ans lorsque j'ai visité leur atelier parisien et qu'on m'a offert le livre retraçant l'histoire de cette famille venue d'Ukraine. Mon élève a surtout travaillé sur la mise en pierre dans le but de consteller son pendentif de strass de différentes tailles.

La tortue est également un motif qui revient très souvent en joaillerie. A titre d'exemple, Cartier a conçu de très nombreuses broches testudines le plus souvent recouvertes de pierres précieuses. Grâce à ce bijou, ma deuxième élève a appris à sertir dans la masse un cabochon de rubis qui lui avait été rapporté de Birmanie par sa maman.

Enfin, une troisième élève s'est amusée à sculpter une grenouille sur un anneau. La maquette a été fondue en argent massif, puis apportée chez le graveur pour immortaliser le cri de la bête (crouac crouac !), et enfin chez le doreur pour se transformer en vermeil grâce à une couche de 5 microns d'or jaune.

Des bijoux tous plus frais et vivants les uns que les autres, pour nous convaincre que malgré ce temps variable qui n'en finit pas de grisailler le ciel de Paris, le printemps est bel et bien installé...

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.facebook.com/IrisNoir.Bijoux

Repost 0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 21:37
Les cours de L'Iris Noir (suite)

Parures printanières

On sort tout doucement de l'hiver... Quand on sort de l'atelier le soir, il fait encore jour ! Les projets de bijoux des élèves s'allègent et prennent une belle tonalité printanière, à l'image de cette parure composée d'un bracelet et d'une bague en argent massif agrémentés de petits morceaux irréguliers d'améthyste.

Mon élève voulait des bijoux légers à porter, qui ne la fassent pas transpirer (sic) ! Elle est partie de deux rondelles découpées dans du plané d'argent de 5/10ème d'épaisseur, qu'elle a ensuite mis en forme sur un coussin de cuir à l'aide du jeu de bouterolles.

Cette technique permet une grande liberté de formes, pour peu qu'on prenne soin de régulièrement recuire son métal. Bref : un excellent exercice pour apprivoiser le chalumeau et découvrir toutes les possibilités offertes par le métal.

Le bracelet ainsi que l'anneau de la bague ont été forgés à partir de fil d'argent de section carrée, puis fixés sous chaque fleur. Nous avons ensuite soudé, en guise de coeur, un demi anneau servant d'accroche à toute une série de "chips" d'améthyste montés sur des clous d'enfilage, selon la technique diabolique de la queue de cochon.

Pour le polissage, on ne s'est pas trop foulé : on s'est servi du tonneau à polir, tout simplement !

Une bien jolie parure pour aller faire la belle cet été, sous le soleil de La Réunion dont est originaire mon élève !

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 08:59
cours 148 

Ce que femme veut...

 

L'une de mes élèves rêvait depuis longtemps de s'offrir une grande manchette très travaillée. Elle a décidé de consacrer plusieurs cours à ce projet ambitieux, inspiré de la beauté de la nature.

 

Plusieurs techniques ont été employées pour parvenir à ce résultat : découpe et mise en forme du métal pour la manchette en elle-même ainsi que les pétales de fleurs ; fonte à cire perdue pour la grenouille et le serpent ; serti clos pour le coeur des fleurs.

 

Si la maquette du serpent n'a pas posé de problème particulier (l'effet de la peau a été obtenu en faisant rouler un stylo guilloché chauffé sur la cire), le façonnage de la grenouille a été plus délicat, les doigts fins des pattes ayant cassé plusieurs fois.

 

Pour la manchette, plusieurs disques de différentes tailles ont été découpés dans la plaque d'argent de 10/10ème d'épaisseur, selon la technique du repercé, afin d'alléger l'ensemble et de symboliser des petites flaques d'eau au bord desquelles se prélassent les animaux et les fleurs.

 

C'est avec les coeurs des fleurs que mon élève s'est initiée à la technique du serti clos. Pas facile sur des pierres de 4 mm de diamètre... Malgré sa poigne sportive, elle a souffert sur la repousse du métal vers les cabochons !

 

Mais le plus difficile a sans doute été la phase de soudure, la manchette étant malgré tout très massive et mettant longtemps à chauffer. Il en a fallu du temps, du sang et des larmes avant d'arriver à tout fixer ! D'ailleurs, une fois que tout a été fini, et les cabochons sertis, l'une des soudures sous le serpent a lâché. Il a fallu se résoudre à aller chez une personne faisant de la soudure laser pour réparer...

 

Enfin, le travail du polissage... Si notre fondeur a aidé (eh oui ! moi j'ai un fondeur qui fond ET qui polit !!!), nous avons peaufiné de notre côté car mon élève aime bien la perfection.

 

Et voilà, un beau projet très abouti qui a permis à sa créatrice d'utiliser toute la somme de ses acquis. Et son professeur de bijouterie en a été vraiment très fière !

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 00:00
bon-cadeau.jpg

On se lasse de tout, sauf d'apprendre... (Virgile)

 

Marre des foules survoltées d'avant les fêtes de fin d'année ? Angoissé à l'idée d'offrir quelque chose qui sera trop petit / trop grand / trop voyant / trop banal ? Soyez original !

 

Je vous propose d'offrir un cours de bijouterie : en quelques heures, dans une ambiance sympathique et décontractée, on découvre les outils de l'atelier, on apprend les principaux gestes de la bijouterie joaillerie et l'on repart avec un bijou vraiment personnel, que l'on a imaginé et fabriqué tout seul.

 

Attention : pas d'enfilage de perles ou de pâte FIMO chez moi ! Dans l'atelier de L'Iris Noir, on s'initie aux techniques ancestrales de la bijouterie joaillerie, histoire de démystifier cet univers luxueux et voluptueux.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur mes cours, regardez la vidéo qui a été tournée grâce à quelques unes de mes élèves, car ce sont elles qui en parlent le mieux :

 

Vidéo

 

Ou encore admirez les réalisations de mes élèves en parcourant l'album photos qui leur est dédié sur ce blog.

 

Et si vous avez besoin de plus de renseignements, n'hésitez pas à m'envoyer un mail ou bien à m'appeler (sur mon site, page "contact").

 

A très bientôt !

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 11:25
cours 118

L'anneau pour point de départ

 

L'une de mes (anciennes) élèves est revenue pour quelques séances à l'atelier. Elle avait envie de réaliser un long sautoir composé d'anneaux ronds, qu'elle pourrait porter long ou court, et au bout duquel elle pourrait accrocher différents types de breloques.

 

Plusieurs conditions à remplir, donc...

 

Des anneaux ronds : rien de plus facile ! Nous avons utilisé le triboulet métallique autour duquel nous avons enroulé du fil d'argent en deux ressorts de taille différente. Une fois les ressorts réalisés, il ne restait plus qu'à les scier dans le sens de la longueur pour dégager plusieurs dizaines d'anneaux. Ces derniers ont ensuite été assemblés puis soudés. Rien de plus facile, mais c'est quand même long...

 

Pour ce qui est des breloques, mon élève a commencé par en fabriquer deux, mais d'autres suivront. La première est en laiton : il s'agit de deux rondelles qui ont été mises en forme dans le dé à emboutir, puis soudées pour former une sphère. Un anneau orne son milieu et fait penser à la ceinture d'une planète. Un clou d'enfilage traverse la sphère percée et retient un mousqueton qui permet d'accrocher la breloque au sautoir.

 

La deuxième breloque est une composition de cristal de roche, howlite teintée en bleu turquoise, amazonite et perle enfilés sur un grand clou d'enfilage. Le même système de mousqueton a été utilisé.

 

Enfin, le fermoir du sautoir peut s'accrocher à n'importe quel anneau, ce qui permet d'en régler la longueur en fonction des humeurs de sa créatrice.

 

Ce long sautoir ultra contemporain n'est quand même pas sans rappeler les grands colliers que portaient les nobles de la Cour d'Angleterre sous les Tudor, une période qui fascine depuis longtemps mon élève. Serait-elle la réincarnation de l'une des six femmes d'Henri VIII, ou bien n'est-elle tout simplement pas tombée sous le charme vénéneux de l'acteur Jonathan Rhys Meyer, qui a incarné ce séducteur impénitent pour le petit écran ???

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 08:52
cours 124

Les merveilleuses bagues d'une passionnée de bijouterie

 

Cette élève suit des cours à l'atelier depuis près d'un an. Avant, elle n'en avait jamais fait mais avait développé ses dons d'artistes dans les domaines de la mosaïque et de la peinture d'icônes.

 

Il est vrai qu'elle est tellement passionnée de bijouterie qu'elle a très vite installé un véritable petit atelier chez elle, avec tout le matériel indispensable.

 

Et puis elle vit sa passion à tous les instants de sa vie : elle travaille matin, midi et soir, et même la nuit parfois quand elle n'arrive pas à dormir !

 

La cire est très clairement son matériau de prédilection. Elle passe des heures à sculpter amoureusement ses blocs de cire verte, jusqu'à obtenir ces formes florales à la frontière entre le réalisme et le fantastique.

 

Les maquettes de ces trois bagues ont été donc faites en cire. Dans certains cas, elle a travaillé les éléments séparément puis les a assemblés les uns sur les autres. Ainsi, les corps de bagues ont fait l'objet d'un moulage qui permet des retirages, sur lesquels mon élève peut ajuster des décors floraux différents.

 

Le jeu des couleurs or jaune et or rose a été obtenu en apportant les pièces chez le doreur. Il suffit de passer du vernis sur les parties que l'on ne souhaite pas faire dorer, que l'on enlèvera à l'acétone lorsqu'on aura récupéré le bijou fini.

 

Les petits rubis qui ornent la fleur du haut ont été sertis par un professionnel (mon élève les avait initialement collés mais j'ai "hurlé" en lui expliquant qu'on peut coller du swarovski, certes, mais pas de vrais rubis). En revanche, la turquoise ainsi que la labradorite des deux autres bagues ont été serties par mon élève.

 

Comme le disait le photographe Robert Doisneau, "la beauté échappe aux modes passagères". Ces trois bagues sont vraiment d'une très grande beauté et resteront longtemps dans ma mémoire de prof de bijouterie !

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 21:35
cours 120

Laiton solaire pour styles différents

 

Avec la flambée des cours mondiaux des métaux précieux, les élèves redécouvrent la beauté d'un alliage longtemps boudé : le laiton.

 

Petit précis technique : le laiton est un alliage à base de cuivre et de zinc, parfois additionné d'une pincée de plomb, d'étain, de nickel, de chrome ou de magnésium. Selon sa composition, cet alliage a pu prendre toute une série de noms tous plus exotiques les uns que les autres : tombac, archal, bronze florentin ou vénitien...

 

Le laiton ne doit pas être confondu avec son cousin le bronze, qui est un alliage à base de cuivre et d'étain. Connu depuis le Néolithique, le laiton a été aussi bien utilisé en Afrique que dans le bassin méditerranéen ou encore en Asie.

 

Facile à usiner, le laiton sert à plein de choses : fabrication d'instruments de précision, horlogerie, éléments décoratifs pour les meubles, robinetterie, serrurerie...plaques de médecins !!!

 

Et bijoux, bien sûr.

 

L'anneau du haut (reproduction exacte d'une bague berbère vue dans le très beau livre sur les bagues ethniques paru chez Skira) ainsi que la chevalière ornée d'une calcédoine verte ont été réalisés à partir d'une maquette de cire verte, qui a été ensuite tirée en laiton par le fondeur.

 

En revanche, le 2ème anneau ainsi que la bague ornée d'un grand quartz rutile serti à griffes ont été directement fabriqués à partir d'une plaque de métal que mes élèves ont découpée, chauffée puis mise en forme avant de la souder.

 

Les décors de l'anneau ont été obtenus par gravure à l'acide (perchlorure de fer), mon élève ayant également pris soin d'inscrire un "bonne fête Papa" à l'intérieur avant d'offrir le bijou pour la fête des pères.

 

Le problème du laiton est sa tendance à s'oxyder. Vernir le bijou est une solution, mais le vernis tient mal dans le temps, admettons le. L'une de mes élèves va quand même demander conseil à son mari, spécialiste en traitement de surface des métaux pour l'industrie lourde. On ne sait jamais : peut-être va-t-il nous trouver la solution miracle, facile et pas chère, et faire en sorte que le laiton garde à jamais sa couleur solaire ?

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 08:05
cours 123

Chatoyances et symétries

 

L'une de mes élèves a suivi au lycée Nicolas Flamel un cours du soir consacré au dessin technique. Pendant plusieurs mois, elle a travaillé sur la symétrie, les quotes, les vues de face et de profil, bref tout ce que je n'ai jamais appris à faire, si ce n'est lors d'une brève formation au logiciel de 3D Rhinogold...

 

Moralité : quand elle s'amuse à faire des arabesques, c'est vraiment beau !

 

Ce motif de croix a été réalisé dans de la cire verte avant d'être moulé puis tiré à plusieurs exemplaires en argent massif.

 

Chaque croix a été sertie à grains (par un professionnel, je tiens à le préciser, car je n'ai jamais réussi à maîtriser cette technique !), l'une avec une améthyste et l'autre avec une topaze bleue.

 

Puis j'ai montré à mon élève comment monter un collier. Eh oui ! Elle ne s'était encore jamais vraiment essayée à l'enfilage de perles auparavant alors que ça fait plus d'un an qu'elle vient à l'atelier. Fil câblé, canetille, perles à écraser, fermoir et anneaux de bout... bref, tout ce qu'il faut savoir pour s'amuser avec les perles et les pierres de couleur.

 

Si le collier rose ne lui a pas posé de problème (elle avait déjà toutes les pierres chez elle), nous avons fouillé un bon moment dans mes tiroirs avant de trouver l'association jaspe bleu / citrines facettées qui convenait à la croix ornée de la topaze bleue.

 

Mon élève a décidé de garder le collier rose pour elle et d'offrir le collier bleu à sa maman. Il y a des mamans qui ont bien de la chance...

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0

Présentation

  • : L'Iris Noir
  • L'Iris Noir
  • : blog de la créatrice de bijoux Iris Simon, dont la marque L'Iris Noir est spécialisée dans les bijoux en or, argent et pierres semi-précieuses.
  • Contact

Recherche

Pages