Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 08:05
cours 123

Chatoyances et symétries

 

L'une de mes élèves a suivi au lycée Nicolas Flamel un cours du soir consacré au dessin technique. Pendant plusieurs mois, elle a travaillé sur la symétrie, les quotes, les vues de face et de profil, bref tout ce que je n'ai jamais appris à faire, si ce n'est lors d'une brève formation au logiciel de 3D Rhinogold...

 

Moralité : quand elle s'amuse à faire des arabesques, c'est vraiment beau !

 

Ce motif de croix a été réalisé dans de la cire verte avant d'être moulé puis tiré à plusieurs exemplaires en argent massif.

 

Chaque croix a été sertie à grains (par un professionnel, je tiens à le préciser, car je n'ai jamais réussi à maîtriser cette technique !), l'une avec une améthyste et l'autre avec une topaze bleue.

 

Puis j'ai montré à mon élève comment monter un collier. Eh oui ! Elle ne s'était encore jamais vraiment essayée à l'enfilage de perles auparavant alors que ça fait plus d'un an qu'elle vient à l'atelier. Fil câblé, canetille, perles à écraser, fermoir et anneaux de bout... bref, tout ce qu'il faut savoir pour s'amuser avec les perles et les pierres de couleur.

 

Si le collier rose ne lui a pas posé de problème (elle avait déjà toutes les pierres chez elle), nous avons fouillé un bon moment dans mes tiroirs avant de trouver l'association jaspe bleu / citrines facettées qui convenait à la croix ornée de la topaze bleue.

 

Mon élève a décidé de garder le collier rose pour elle et d'offrir le collier bleu à sa maman. Il y a des mamans qui ont bien de la chance...

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 08:33
cours 122

Premiers pas dans la ciselure

 

L'une de mes élèves est une passionnée d'histoire de l'art. Les bijoux de l'Antiquité n'ont aucun secret pour elle, notamment ceux de la Grèce ancienne. Car elle pense comme Alexandre Dumas que "l'Antiquité est l'aristocratie de l'histoire".

 

Devant les couronnes de feuilles d'or que portaient les athlètes victorieux, elle s'est mise à rêver qu'elle pourrait, elle aussi, se créer des parures à base de feuilles délicatement ciselées.

 

Nous avons décidé de partir sur une feuille de laiton très fine (2/10ème d'épaisseur) trouvée chez Weber Métaux à Ivry (faut-il être passionnée et volontaire...).

 

A ce degré de finesse, on oublie la scie bocfil : on coupe aux ciseaux ! Puis à l'aide d'un maillet en bois et d'un outil de ciseleur que m'avait offert un ami bijoutier, mon élève a créé les réseaux de nervures sur chacune de ses feuilles. Elle a ensuite délicatement limé les bords pour les adoucir.

 

Le haut des tiges a été roulé puis soudé afin de faire passer les anneaux des boucles d'oreilles ainsi que le ruban de mousseline du pendentif.

 

Mon élève a décidé de conserver l'oxydation apportée par le feu du chalumeau, pour donner un effet de feuilles fanées. Pour ce faire, elle a donc passé une couche de vernis incolore pour métaux.

 

Deux jolis intercalaires en métal doré pour orner les extrémités du ruban, et voilà !

 

A cette parure sobre et féminine viendra s'ajouter un grand pectoral composé d'une multitude de feuilles montées sur un torque rigide. Nous venons de finir les soudures (faites dans la douleur, à ce niveau de finesse du métal...). Il ne reste plus qu'à mettre en forme le crochet de fermeture à l'arrière du torque et à prendre l'objet en photo.

 

A suivre...

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 08:30
cours 121

Ca n'est qu'un au revoir...

 

Aujourd'hui, c'est la dernière journée de cours d'une de mes élèves qui, dans l'optique d'une reconversion professionnelle, a suivi une formation de plus de 100 heures chez moi. Une occasion en or d'écrire mon centième article (vous pouvez vérifier) sur mes cours de bijouterie !

 

Je crois lui avoir appris tout ce que je pouvais lui apprendre, hormi peut-être le serti à griffes car elle m'a dit ne pas aimer cette façon de sertir les pierres.

 

En ce moment, elle imagine des bagues toutes plus affolantes de beauté les unes que les autres, de vraies bagues de créateur. A l'exemple de ces trois bagues en laiton qui marient plusieurs techniques :

 

- Découpe et soudure du métal (dont certaines soudures assez délicates comme pour les pistils de la grande fleur du haut)

- Mise en forme du métal pour réaliser les coeurs des fleurs ainsi que la perle faîtière de la bague à plateaux tournants

- Granulation : les trois petites boules qui ornent le centre de la fleur du bas ainsi que les granulations très discrètes entre les plateaux pour les maintenir en déséquilibre

- Patine : nous avons retrouvé un vieux grimoire de sorcière dont nous avons appliqué les recettes (bave de crapeau, pipi de chat noir, poils de puceau...). Plus sérieusement, je vous invite à acheter le livre "Finitions en bijouterie" de Jinks Mc Grath aux éditions Eyrolles. Après, il n'y a plus qu'à expérimenter...

- Rivetage : dans le cas de bague à plateaux, mon élève voulait que les différents éléments restent mobiles les uns par rapport aux autres et que la patine ne soit pas abîmée par une soudure. Nous avons donc empilé les plateaux sur un axe préalablement soudé sur l'anneau, puis la perle creuse, et enfin nous avons riveté la tige sur le haut de la perle.

- Collage : la couronne de fins filaments qui orne le coeur de la grande fleur a été tout simplement collée.

- Polissage, évidemment...

 

Et voilà, mon élève a désormais tous les outils en mains pour continuer à créer de beaux bijoux, tous plus étonnants les uns que les autres. Il ne me reste plus qu'à lui souhaiter beaucoup de bonheur et de réussite dans sa nouvelle vie !

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 20:07
cours 119

Je veux des boucles d'oreilles de star !

 

Attention : place aux boucles d'oreilles tellement longues qu'elles finissent par masser le dessus des épaules...

 

Ces derniers temps, je remarque que les élèves créent des boucles d'oreilles de plus en plus longues et compliquées, comme un pied de nez à la crise économique.

 

Des perles, de l'argent, des chaînes, des pierres... bref, des compositions toutes plus sophistiquées les unes que les autres, qui font la part belle aux effets de mouvements et à la richesse des matériaux.

 

Ces deux paires ont été créées par la même personne. A gauche, un modèle issu d'une maquette en cire, à droite des boucles d'oreilles découpées directement dans une plaque d'argent puis gravées à l'acide.

 

Dans les deux cas, le même parti pris de longueur et d'association sensuelle entre le métal et les perles ou les calcédoines au doux éclat bleuté.

 

Mais surtout, un soin particulier apporté aux moindres détails : des clous d'oreilles en forme de petites feuilles sculptées, des queues de cochon agrémentées de délicats intercalaires d'argent, des pompons de chaînettes ceints de fil d'argent...

 

Mon élève dit avoir beaucoup lu sur les bijoux portés durant la Renaissance à Florence et à Venise. A l'époque, les femmes de la haute société mais aussi les courtisanes de haut vol n'hésitaient pas à arborer de très longues boucles d'oreilles magnifiquement ouvragées, constellées de pierres et de perles.

 

Elle s'est donc librement inspirée de cette époque pour réinterprêter à sa manière cette opulence et ce désir d'excentricité.

 

Et puis les autres élèves et moi même nous sommes aperçues que ce type de boucles d'oreilles présentait un avantage de plus : elles affinent le visage et allongent la silhouette ! Je vous assure, c'est mieux qu'un régime draconien et tellement plus sexy...

 

Essayez par vous même et vous verrez !

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 08:40
cours 116

Offrir de l'émotion

 

Deux de mes élèves ont utilisé les connaissances acquises lors de mes cours pour fabriquer des objets à offrir, symboliques et chargés d'émotion.

 

La première a un mari passionné de sculpture qui souhaitait pouvoir signer ses créations. Elle a donc imaginé ce sceau orné des initiales stylisées de son époux. La maquette a été réalisée dans de la cire verte découpée en ovale, dans laquelle mon élève a gravé quatre lettres à l'aide d'une échoppe.

 

Fondu en laiton, il ne restait plus qu'à coller le sceau sur un manche en bois. La profondeur de la gravure permet d'imprimer les initiales en relief (principe du négatif / positif) sur les modelages en terre. Ce sceau a eu tellement de succès au sein du cours de sculpture qu'il donnera bientôt le jour à d'autres petits frères !

 

Une autre de mes élèves voulait offrir à son grand-père de 92 ans, grand amateur de littérature, un beau marque page. Elle a donc découpé une bande de 12 cm de longueur dans du plané d'argent (12 cm pour symboliser 120 ans) sur laquelle elle a soudé une granulation en or jaune à 9.2 cm (92 ans). Une petite chaîne au bout de laquelle est accrochée une jolie médaille, et voilà !

 

Bien sûr, j'ai d'autres élèves qui ont créé des bijoux qu'elles ont offert à leurs proches, mais c'est la première fois que je vois des objets utilitaires sortir de l'atelier. Comme quoi, les cours de bijouterie peuvent aussi servir à fabriquer du bonheur pour les autres.

 

Personnellement, j'ai accroché à mon porte clefs plusieurs plaques en laiton sur lesquelles j'ai gravé à l'acide différents motifs, dont un coeur orné d'une phrase du philosophe Jankelevitch : "l'amour est un problème résolu à l'infini"...

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 08:58
saint-girons.jpg

L'épure pour moto

 

Vous vous trouvez dans le quartier de l'Opéra, vous avez 20 minutes à tuer, je vous propose de faire un saut à la Hip Galerie pour visiter l'exposition qui y est consacrée à la créatrice de bijoux Agathe Saint Girons.

 

C'est une toute petite exposition en taille, mais qui vous permet de mieux découvrir l'univers de cette artiste qui manie aussi bien le verre que le métal.

 

Des séries iconiques telles que "Confidence" ou "Sentiment" (bagues spirales, anneaux bivalves cachant des mots d'amour) aux créations plus rock'n roll telles que "Rolling rings" ou "Funky croco", vous aurez un bel aperçu de l'univers de cette véritable exploratrice du travail du métal.

 

Personnellement, j'ai été particulièrement séduite par la collection "Kalligraphia" : des bagues lettres présentées dans des moules-écrins de terre crue cirée, qui font la part belle aux volumes étonnants et au symbolisme de la lettre.

 

Mais je dois avouer que la manchette "Funky croco" en argent massif recouverte d'une espèce de peau de saurien aux couleurs psychédéliques m'a bien plu aussi !

 

Dommage que ce mercredi matin à 11 heures, l'accueil qui m'a été réservé par les gens de la galerie ait été aussi froid et impersonnel ! Ca ne m'a pas donné l'envie de rester à discuter le bout de gras...

 

Hip Galerie d'art

8, rue Saint Roch

75 001 Paris (métro Pyramides)


Jusqu'au 22 juin prochain (attention : la galerie sera fermée entre le 8 et le 14 juin)

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 08:08
200-bagues.jpg

A deux doigts du bonheur

 

Vous avez jusqu'au 13 juin (je sais c'est court !) pour aller visiter cette exposition thématique consacrée aux bagues de 20 créateurs contemporains.

 

Pour tous les amoureux de bijoux de créateurs, mais aussi pour tous ceux qui étudient la bijouterie joaillerie, n'hésitez pas à franchir les portes de cette petite galerie d'art et à découvrir l'univers de ces créateurs connus (XAC, Aline Kokinopoulos...) et moins connus du grand public.

 

La bague, bijou éminemment symbolique, existe depuis la plus haute Antiquité. Pouvoir, image sociale, engagement affectif, cet élément de parure indispensable n'en finit pas d'orner les doigts de la main, quand ça n'est pas carrément les phalanges.

 

Et de fait, au cours de cette exposition, vous verrez des bagues enserrant deux doigts, des feuilletés de bagues, des bagues en charbon, en plexi, en os, en argent, des bagues discrètes et d'autres show off, des bagues légères et d'autres plus lourdes, bref des bagues pour orner tous les doigts, y compris ceux des personnes les plus difficiles à satisfaire.

 

Parmi mes créateurs préférés :

 

- Evidemment Aline Kokinopoulos et ses créations toutes en féminité (www.alinek.jimdo.com)

- Les bijoux très épurés de Jia Style dont certains en argent noir et perles à tomber (www.jiastyle.etsy.com)

- Les très beaux volumes de Nicole Bailly-Basin (www.baillybasin-mare.com)

- Le travail sur charbon du japonais Hirohiko Kamiya (www.charcoal.eskimeit.com)

- Les petites merveilles de légèreté de Lunaticart (www.lunaticartbijoux.com)

 

Dernière précision : toutes ces bagues sont à vendre...

 

Galerie Goutte de Terre

46 rue Godefroy Cavaignac

75 011 Paris (métro Voltaire)

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr 

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 08:11
cours 115

Dentelles de cire

 

 

Après la libellule aux ailes ajourées d'une autre de mes élèves, voici deux bracelets d'une extrême délicatesse.

 

Leur créatrice a de l'or dans les doigts. Elle a découvert la bijouterie il y a moins d'un an lorsqu'elle a poussé les portes de mon atelier. Avant elle n'en avait jamais fait (je vous le promets !).

 

Elle met beaucoup de passion dans tout ce qu'elle fait, et a investi dans un vrai matériel de pro pour se créer un petit atelier chez elle, où elle approfondit tout ce qu'elle apprend à l'atelier.

 

Je lui donne les bases, lui montre les gestes, lui enseigne ce que je sais, mais le talent à l'origine de ces créations toutes en finesse n'appartient qu'à elle.

 

Pour créer ces maillons ajourés, mon élève a travaillé sur de la cire verte. Eh oui ! de la cire verte... Elle l'a amoureusement sculptée jusqu'aux limites de la fragilité pour obtenir ces petits miracles de légèreté.

 

Une fois moulés et dupliqués en plusieurs exemplaires, les maillons ont été assemblés les uns aux autres par un jeu classique d'emmaillement.

 

Pour le bracelet de gauche, une oxydation à base de Black Argent a permis d'obtenir un style un peu gothique, alors que le bracelet de droite est beaucoup plus romantique avec sa pierre de lune taillée en cabochon.

 

Attendez de voir les merveilleuses boucles d'oreilles et les colliers assortis à ces bracelets, et vous serez tout simplement éblouis. Il faut juste que je trouve suffisamment de courage pour les détourer à la plume sur Photoshop... Ceux qui manient ce logiciel me comprendront !

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 17:42
  cours 117

Comme un hymne au printemps et à Lalique

 

Cette splendide libellule a été réalisée par une élève venue suivre mes cours pour se perfectionner dans la création de maquettes en cire. En effet, auparavant, elle avait déjà suivi une formation en bijouterie auprès d'un autre professeur, mais elle avait surtout abordé le travail du métal.

 

Ce pendentif traduit bien les goûts très éclectiques de cette élève, qui cette fois-ci s'est librement inspirée des bijoux ultra féminins de Lalique.

 

Rappelez vous : ce maître verrier et bijoutier français s'est rendu célèbre à la Belle Epoque avec ses bijoux Art Nouveau très inspirés de la faune et de la flore, qui seront prisés par toutes les plus belles femmes de l'époque. Parmi ses pièces maîtresses, le fameux pectoral à la libellule porté par Sarah Bernhardt...

 

Techniquement, dans le cas du pendentif de mon élève, les quatre ailes et le corps ont été travaillés séparément. Si vous regardez bien, chaque aile est différente tant dans ses proportions que dans ses découpes, ce qui donne - selon moi - beaucoup plus de vie à l'animal.

 

Après avoir évidé les maquettes en cire pour les alléger au maximum, nous avons fixé un fil de cire à l'arrière de la tête pour faire office de bélière.

 

Une fois récupérés en argent, les éléments ont été pré-polis puis soudés entre eux. Après une dernière phase de polissage, une belle perle d'eau douce a été collée dans la cavité creusée au préalable dans la tête de la libellule.

 

Ce pendentif très impressionnant par ses proportions (une bonne dizaine de centimètres d'envergure) orne désormais le cou de sa créatrice lorsqu'elle sort le soir. Après tout, Victor Hugo ne disait-il pas que "les âmes sont les libellules de l'ombre" ?

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 08:42
cours 114

Mix matière et mix technique

 

Lorsque cette élève a commencé ses cours chez moi, elle suivait déjà une formation consacrée aux bijoux en perles : perles de Swarovski et autres perles japonaises de type Miyuki ou Toho n'ont donc plus aucun secret pour elle.

 

En venant chez moi, elle a donc complété son savoir-faire en apprenant à travailler le métal et la cire.

 

C'est ainsi que le bandeau tissé avec des perles en hématite a été agrémenté d'un centre de collier réalisé à partir d'une plaque d'argent de 5/10ème d'épaisseur, dans laquelle mon élève a découpé quatre rondelles qu'elle a chauffées avant de les mettre en forme dans le dé à emboutir.

 

Nous les avons ensuite soudées ensemble et avons fixé des tiges sur lesquelles ont été collées des billes d'hématite surmontées de perles de corail naturel, petites touches rouge vif idéales pour réveiller l'ensemble de la composition.

 

Pour la broche, mon élève a utilisé une plaque d'agate teintée en bleu qu'un ami lapidaire avait percée de trois trous.

 

Le motif a été travaillé sur de la cire rose découpée et gravée à froid avec une pointe à tracer. Une fois récupéré en argent de chez le fondeur, cet oiseau exotique très stylisé a été pourvu de trois tiges passées à travers les trous de l'agate et rabattues à l'arrière. Bien sûr, nous avons aussi pris soin de badigeonner le volatile de colle araldite blanche et bleue (prise lente mais efficacité redoutable...) pour plus de sécurité.

 

Un système de broche collé à l'arrière, après avoir abrasé l'agate avec du papier d'émeri pour une meilleure prise, et le bijou orne désormais les revers de tailleurs de mon élève.

 

Voilà deux exemples réussis de mixité... Une notion de plus en plus à la mode !

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Repost 0

Présentation

  • : L'Iris Noir
  • L'Iris Noir
  • : blog de la créatrice de bijoux Iris Simon, dont la marque L'Iris Noir est spécialisée dans les bijoux en or, argent et pierres semi-précieuses.
  • Contact

Recherche

Pages