Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 08:24
  stein.jpg

A découvrir au Grand Palais

 

Encore une expo comme je les aime, qui sort de la sempiternelle présentation chronologique pour s'appuyer sur une thématique plus originale. Le Grand Palais rend cette fois hommage à cette fratrie étonnante des Stein, Américains aisés qui avaient choisi de venir vivre en France et de côtoyer l'avant-garde artistique.

 

Tout a commencé avec Léo et Gertrude, qui au début du XXème siècle s'installent à Paris. Ils ne sont pas obligés de travailler, grâce à l'argent envoyé par leur frère Michael, qui a fait fortune dans l'électrification du tramway de San Francisco et dans l'immobilier. Par ailleurs, le taux de change étant particulièrement favorable au dollar, ces années-là vont voir affluer une pléthore d'artistes et d'amateurs d'art américains attirés par l'effervescence intellectuelle parisienne.

 

Les Stein commencent à acheter des oeuvres qu'ils aiment. Si Léo admire avant tout Cézanne ou Renoir, Gertrude se prend de passion pour Matisse et surtout pour Picasso, avec lequel se noue une amitié qui ne se démentira jamais. Le frère et la soeur ont un goût particulièrement sûr et audacieux. Au fameux salon d'automne de 1905, ils vont adorer la "Femme au Chapeau" de Matisse que la critique dézingue pourtant avec fureur.

 

Le frère Michael, accompagné de sa femme Sarah et de leur fils Allan, viendra s'installer en France quelques années plus tard. Ils deviendront des amis très proches de Matisse dont ils achèteront plusieurs toiles, de ses débuts post impressionnistes jusqu'au fauvisme, qu'ils abriteront dans leur grande villa de Vaucresson dessinée par Le Corbusier.

 

Pendant ce temps, Gertrude se séparera de son frère pour vivre avec sa compagne Alice B. Toklas et s'adonner à ses deux passions : l'écriture et le cubisme. L'une des salles est ainsi consacrée aux petites études de têtes de femmes qu'elle avait achetées à Picasso, caractéristiques des fameuses Demoiselles d'Avignon. Emouvant, la grande "Femme à la Serviette" côtoie le portrait qu'a peint d'elle Picasso, impressionnant de massivité et d'intelligence.

 

Jusqu'à la fin de ses jours, Gertrude restera fidèle à Picasso, même si elle a également acheté des oeuvres de Juan Gris, Francis Picabia ou André Masson. Détail rigolo : pas une seule toile des autres peintres cubistes phares tels que Braque, avec qui Picasso collaborera pourtant de la façon la plus étroite, ou bien Fernand Léger. Comme quoi, au delà du style propre à Picasso, il y avait aussi un attachement très fort à l'homme...

 

Vous avez donc jusqu'au 16 janvier prochain pour aller faire un tour au Grand Palais, et découvrir les choix artistiques de la famille Stein, qui aujourd'hui apparaissent comme particulièrement sûrs et visionnaires.

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Iris Noir
  • L'Iris Noir
  • : blog de la créatrice de bijoux Iris Simon, dont la marque L'Iris Noir est spécialisée dans les bijoux en or, argent et pierres semi-précieuses.
  • Contact

Recherche

Pages