Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 10:40
cours 93

Comme une envie de beaux, gros cailloux !

 

Pas de mystère : rien ne fait davantage briller les yeux d'une nana qu'un beau caillou à se mettre au doigt...

 

Dès que mes élèves s'aguérissent un peu d'un point de vue technique, elles s'aventurent illico presto dans le sertissage de pierres.

 

Elles se mettent à écumer les salons de minéralogie et les boutiques des négociants de pierres, et découvrent le monde enchanté de la gemmologie.

 

Je leur conseille toujours de commencer avec des pierres abordables, d'autant plus que depuis quelques années, la joaillerie a remis à l'honneur toutes les pierres autrefois qualifiées de "semi précieuses" et aujourd'hui portées au nues par les médias.

 

Ces quatre bagues aux styles très différents ont deux points en commun : elles ont toutes été réalisées à partir de cire et les pierres ont été serties dans la masse à l'aide d'un marteleur.

 

Pour ce type de sertissage, il est vrai qu'il est plus facile de partir d'une pierre taillée en cabochon (bagues labradorite et corail). En effet, dès qu'une pierre est facettée (et donc culassée), il faut soigner la mise en pierre au maximum pour éviter que la pierre ne bascule dans le vide au moment du sertissage.

 

C'est l'expérience qu'a faite la créatrice de la bague aux améthystes : la mise en pierre centrale n'étant pas parfaite, il était impossible de bien asseoir la pierre pour la sertir. Je lui ai alors suggéré de souder au fond du trou un petit anneau qui a joué le rôle d'une ceinture invisible et qui a permis de résoudre le problème.

 

En revanche, la bague à la citrine n'a posé aucun problème majeur, ce qui n'est pas plus mal car mon élève avait décidé d'ajourer sa bague de telle façon qu'on puisse voir la culasse de la pierre. Pas le droit à l'erreur, donc !

 

Moi, je reste quand même baba devant le talent de mes élèves. Je vous jure que je ne travaille pas à leur place : elles dessinent, sculptent leur cire, font leur mise en pierre (là j'aide quand même un peu, je l'avoue...) et jouent du marteleur jusqu'à ce que la pierre soit fixée. Et quand la bague a fini d'être polie, elles sont toutes contentes comme des enfants. C'est ma plus belle récompense !

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Iris Noir
  • L'Iris Noir
  • : blog de la créatrice de bijoux Iris Simon, dont la marque L'Iris Noir est spécialisée dans les bijoux en or, argent et pierres semi-précieuses.
  • Contact

Recherche

Pages