Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 09:19
cours 73

Premières cires, premières bagues

 

Et voici trois nouveaux exemples de ce qu'un petit bout de cire permet de réaliser.

 

Lorsqu'un élève commence une formation de bijouterie avec moi, je lui propose toujours de commencer par réaliser une maquette de bague en cire.

 

D'abord parce que la bague est un bijou beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. Il faut en effet tenir compte de l'anatomie humaine : jeu des articulations, longueur des phalanges, confort du port... De plus, la bague est l'objet en 3 D par excellence. Dans ce cas, passer par la cire est souvent la solution la plus judicieuse. Enfin parce que les erreurs ne prennent jamais de proportions tragiques : on coule un peu de cire liquide sur la partie à corriger, on lime et on recommence.

 

Donc trois nouveaux venus dans le monde de la cire :

 

La bague du haut a été réalisée par un papa à l'occasion de l'anniversaire de sa fille. Un effet de ruban qui se noue pour symboliser tout son amour. Ca n'a l'air de rien comme ça, mais réussir à faire une maquette parfaite sans imperfection n'est pas chose facile, sans compter que polir dans tous les recoins est un vrai casse tête.

  

La bague en laiton est une réinterprêtation du style de Raymond Templier, le fameux créateur de bijoux des années 30. Un bijou qui se veut résolument sculpture, sans rien de gratuit ni de superflu. Ainsi que le disait le maître : "la composition d'un bijou doit être à la fois libre, jaillissante et condensée, enfermée". Au final, une bague très architecturée qui conviendrait aussi bien à une main d'homme que de femme.

 

L'anneau du bas a été conçu au cours d'une séance d'initiation de 3 heures. Mon élève a travaillé au maximum la légèreté du bijou, ainsi que la découpe des crénelures. Je lui ai montré comment faire des petits rajouts de cire sous forme de boules, utiles pour symboliser les joyaux de la Couronne mais aussi pour empêcher les pointes d'être agressives sur la main. Lorsque le fondeur lui a rendu l'anneau en argent massif, mon élève n'avait plus qu'à demander à un graveur de rajouter le mot "Reine"... 

 

Inutile de vous dire que ces élèves, enchantés par leur première expérience, travaillent tous désormais sur des projets avec des pierres précieuses... 

 

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Audrey 16/06/2011 11:37


Quelle jolie histoire que celle de cette bague d'un père pour sa fille...


Présentation

  • : L'Iris Noir
  • L'Iris Noir
  • : blog de la créatrice de bijoux Iris Simon, dont la marque L'Iris Noir est spécialisée dans les bijoux en or, argent et pierres semi-précieuses.
  • Contact

Recherche

Pages