Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 09:07

Du 3 au 7 décembre prochains, 300 artisans d'art au Louvre... et L'Iris Noir !

Comme tous les deux ans depuis 2006, j'ai la grande joie d'être sélectionnée pour participer à cette très belle manifestation qui fait la part belle aux métiers d'art et à la création française.

Du 3 au 7 décembre prochains, venez découvrir les dernières créations de 300 artisans d'art français. Tous les métiers seront représentés, du meuble au textile en passant par le verre ou encore la céramique, sans oublier... les bijoux !

L'occasion pour vous de trouver des idées de cadeaux originales, quelques jours avant les fêtes de fin d'année, dans ce lieu magique du Carrousel du Louvre.

Je serai ravie de vous accueillir sur mon stand L'Iris Noir (stand A10 dans la salle Le Nôtre), pour vous montrer mes nouveautés.

Carrousel des Métiers d'Art et de Création

Carrousel du Louvre (métro Palais Royal Musée du Louvre)

3 au 7 décembre 2014 de 10H à 20H

Entrée Libre

Stand L'Iris Noir A10 salle Le Nôtre

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

L'Iris Noir participe au prochain Carrousel du Louvre
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 08:50
Weekend portes ouvertes à l'atelier de L'Iris Noir

Samedi 20 Septembre et Dimanche 21 Septembre, de14H à 19H

Comme chaque année, j'ai le plaisir d'ouvrir les portes de mon atelier pour vous présenter en avant-première mes dernières créations et vous parler des cours de bijouterie joaillerie que j'y organise.

N'hésitez pas à venir me voir, et pourquoi pas, à découvrir les ateliers d'une dizaine d'autres artistes levalloisiens qui participent également à cette opération.

Et ne manquez pas de compléter ce tour des ateliers par une visite de l'exposition collective qui se tient actuellement au centre culturel de l'Escale, et ce jusqu'à la fin du mois, au 25 rue de la Gare à Levallois (entrée libre).

Atelier L'Iris Noir

30 rue Aristide Briand - 92 300 Levallois

Code B753

Dans la cour à droite, sonnette blanche à mon nom au dessus des interphones

Métro Anatole France sur la ligne 3

Parking au 25 rue Voltaire (1ère heure gratuite)

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.facebook.com/IrisNoir.Bijoux

10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 11:11
L'atelier L'Iris Noir ouvre ses portes ce weekend

Deux jours pour parler bijoux et cours de bijouterie

Ce weekend, l'atelier sera ouvert au grand public. L'occasion de découvrir mes dernières créations et de parler des cours de bijouterie joaillerie qui sont proposés tout au long de l'année.

Douze autres artistes vous accueilleront, tout comme moi, sur leur lieu de travail (liste sur le site www.ville-levallois.fr). N'hésitez pas à les visiter !

Enfin, l'exposition collective organisée par la Galerie L'Escale à cette occasion se poursuivra jusqu'au 28 septembre (25 rue de la Gare à Levallois, entrée libre).

Rendez-vous de 14H à 19H samedi et dimanche prochains :

Atelier de bijouterie L'Iris Noir

30 rue Aristide Briand à Levallois

(métro Anatole France, ligne 3)

Code B753

Rez-de-chaussée droite

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.facebook.com/IrisNoir.Bijoux

4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 19:04
L'Iris Noir a visité l'expo "Philippines" au Musée du Quai Branly

L'expo du moment à ne pas rater !!!

Alors là, j'en suis encore toute émue ! C'est une très belle exposition que j'ai eu la chance de visiter hier soir, au Musée du Quai Branly. Consacrée à l'art des Philippines avant l'arrivée des Espagnols au XVIème siècle, elle éclaire d'un jour nouveau l'histoire de ce vaste archipel (plus de 7 000 îles s'étendant sur plus de 1 800 km du Nord au Sud).

L'exposition est intelligemment conçue de façon à distinguer les civilisations "montagnardes" de celles qui se situaient en bordure de mer.

Les pièces exposées ont pour la plupart été rarement montrées en France jusqu'à présent. De l'ensemble de plus de 30 bululs (divinités du riz en bois) placé en début d'exposition aux jarres de secondes funérailles de la dernière salle, tout est somptueux : boîtes magiques des chamanes, jarres souvent importées de fort loin pour conserver le riz, vêtements finement tissés rebrodés de perles, coiffures de plumes, armes de coupeurs de têtes...

Et surtout, amis passionnés de bijouterie... de l'or, de l'or, de l'or ! Sachez que les Philippines sont pleines de mines d'or et se placent au 3ème rang mondial en matière de gisements aurifères. Du coup, forcément, les Philippins sont des pros de l'orfèvrerie depuis la nuit des temps.

L'avant-dernière salle de l'exposition est donc consacrée à l'or du royaume de Mindanao : bijoux, poignées d'épées, ceintures tissées, amulettes... Exquises parures souvent réalisées à partir de feuilles d'or très fines, travaillées par emboutissage, tressage, granulation, filigrane, etc.

Donc vous avez jusqu'à mi juillet pour vous offrir un voyage à peu de frais dans l'un des pays les plus fascinants du Sud Est asiatique. Vous ne devriez pas être déçus du voyage...

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.facebook.com/IrisNoir.Bijoux

30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 18:52
L'Iris Noir a visité l'exposition "Reflets"

Avalanche de diamants au Palais de Tokyo

Hier à l'ouverture, en compagnie de deux bonnes amies également bijouphiles, j'attendais bien sagement l'ouverture de l'exposition "Reflets" au Palais de Tokyo. Première édition d'une manifestation consacrée au bijou tant de joaillerie que fantaisie, s'adressant visiblement aussi bien aux professionnels qu'au grand public. Vaste programme un peu fourre tout, qui mêle allégrement de grands noms (les incontournables Vendôme père et fils, Hélène Courtaigne Delalande, Lydia Courteille...) à des créateurs plus confidentiels, et qui semble vouloir remplacer le défunt Salon Kara.

Même si le lieu est beau, la scénographie signée Matali Crasset ne m'a pas vraiment convaincue : les vitrines qui pendent du plafond se balancent et donnent le mal de mer ; les maxi galets de feutre mou dans lesquels sont fichés des cubes vitrines bizarrement inclinés empêchent de bien voir les bijoux ; les noms des créateurs sérigraphiés en blanc sur des vitres transparentes sont illisibles.

Au delà de ces premières impressions un peu mitigées, l'intérêt est d'avoir un panorama assez complet de ce qui se fait en France en matière de création joaillière, organisé autour de trois thèmes assez ésotériques : "Organic", "Origines", "Abstract". Par ailleurs, tout le monde est placé sur un pied d'égalité, les grands noms comme les créateurs moins connus. Tous exposent le même nombre de pièces, présentées côte à côte en fonction des univers et des affinités artistiques.

J'ai ainsi (re)découvert certains créateurs pour lesquels j'ai eu un véritable coup de coeur. Si je suis toujours aussi folle des univers baroques de Lydia Courteille ou de Sylvie Corbelin, j'ai été très touchée par le travail d'Umane, Marie-Paule Quercy ou encore Laurence Verdier.

L'espace appelé "Laboratoire de Création" est particulièrement stimulant d'un point de vue intellectuel. Il présente le travail d'artistes particulièrement novateurs tels qu'entre autres Marianne Ancelin ou Hyun Joung Lee. A ne pas manquer !

Enfin, sachez que tout un programme de conférence sur les pierres est proposé, le tout gratuitement ! Ca ne se refuse vraiment pas. Donc n'hésitez pas : vous avez jusqu'à Dimanche pour courir au Palais de Tokyo vous en mettre plein la vue !

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.facebook.com/IrisNoir.Bijoux

22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 09:32
Les cours de bijouterie de L'Iris Noir (suite)

Les parures reviennent en force

Depuis quelques temps, je remarque que les élèves retrouvent le plaisir de porter des bijoux assortis. Le plus souvent, il s'agira du collier, du bracelet et des boucles d'oreilles. La bague en revanche reste encore un bijou à part.

Une de mes élèves a réalisé cette très jolie parure composée d'une paire de boucles d'oreilles, d'un collier (absent de la photo) et d'un bracelet. L'exercice consistait à imaginer un prototype de maillon qui, une fois moulé, donnerait naissance à autant de tirages que nécessaire pour former une chaîne.

Mon élève a donc découpé dans du laiton non pas un mais plusieurs motifs différents, dont deux ont été moulés et se retrouvent sur le bracelet ainsi que le collier. Les boucles d'oreilles, en revanche, sont composées de motifs uniques et asymétriques, ce que je trouve très chic et m'emploie à imposer dans mes propres créations.

Ce qui est particulièrement raffiné dans cette parure, c'est le fermoir du bracelet qui a été réalisé par mon élève pour éviter le côté trop vu et revu des apprêts vendus en boutique. Par ailleurs, tous les petits anneaux qui retiennent la branche du fermoir ont été forgés puis soudés pour qu'ils ne risquent pas de se déformer et de s'ouvrir dans le temps. Ce qui représente un excellent exercice de soudure (les autres élèves comprendront...) !

Enfin, le choix de faire dorer les bijoux avec de l'or rose s'assortit particulièrement bien aux touches de corail des boucles d'oreilles. C'est une combinaison beaucoup moins convenue et que je trouve beaucoup plus élégante que celle associant l'or jaune et le corail, communément utilisée en bijouterie.

Mon élève travaille désormais à une autre parure qui mariera laiton et argent. Mais chut ! Je ne vous en dirai pas plus, si ce n'est qu'elle sera aussi élégante que la première...

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.fecabook.com/IrisNoir.Bijoux

18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 11:19
L'Iris Noir a visité l'expo "Sous Influence"

Une sortie hallucinée pour ce weekend

Envie d'une idée de sortie hors du commun pour ce weekend ? Je vous suggère d'aller à la Maison Rouge à côté de l'opéra Bastille et de découvrir une exposition étrange mais fascinante consacrée à l'art sous psychotropes.

Depuis l'Antiquité, l'homme a sondé les profondeurs de son âme en s'aidant de substances diverses et variées. Mais le XIXème et surtout le XXème siècle ont donné lieu à une multiplication d'expériences artistiques soutenues par l'ingestion de différentes substances : plantes hallucinogènes, alcool, tabac, café, médicaments...

Si les Paradis Artificiels de Charles Baudelaire ont bercé les angoisses de plusieurs générations de lycéens, d'autres artistes ont également succombé à l'attrait de substances étranges. Des dessins élégants de Jean Cocteau, opiomane invétéré, aux oeuvres dadaïstes de Francis Picabia, en passant par par les expériences poétiques d'Henri Michaux ou d'Antonin Artaud, la première moitié du XXème siècle est celle de la drogue chic qui permet d'explorer son moi le plus intime.

La seconde moitié du XXème siècle sera plus dramatique : les milliers d'autoportraits sous différentes drogues de Bryan Lewis Saunders, la violence des performances de Tony Bouilhet, les toiles hallucinées de Jean-Michel Basquiat sont autant d'expériences extrêmes, qui font l'effet d'un uppercut sur le spectateur.

Pour autant, quelques unes de ces oeuvres sont marquées par une étrange élégance qui m'a vraiment fascinée : ainsi les Sculptures Inhumaines de porcelaine blanche de Mathieu Briand, les superbes dessins oniriques de Hans Bellmer, les portraits hallucinés de Stanislaw Ignacy Witkiewicz...

A la fin de l'exposition, ne manquez pas la salle mise en scène par l'artiste japonaise Yayoi Kusama (cf. photo) : par le jeu infini de miroirs et la saturation d'objets rouges à pois blancs, elle réussit à nous faire perdre pied et à se jouer de notre capacité de perception.

Attention : cette exposition vénéneuse s'achève ce dimanche, donc c'est ce weekend ou jamais !!!

Exposition "Sous Influence" à la Maison Rouge

10, boulevard de la Bastille, 75 012 Paris

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.facebook.com/IrisNoir.Bijoux

15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 09:29
Salon des Créateurs de Puteaux

Deux de mes anciennes élèves y exposent !

Ce weekend, je vous invite à visiter le Salon des Créateurs de Puteaux (92) qui rassemblera plus de 40 exposants artisans d'art.

Organisé par une amie mosaïste ultra dynamique, j'ai nommé Elodie Geoffroy, il permet à des créateurs pleins de talent d'exposer leurs dernières nouveautés et de proposer des démonstrations de savoir-faire ainsi que des ateliers créatifs (programme sur le blog de l'association :

http://assolartetlamatiere.worldpress.com).

Cette année, deux de mes anciennes élèves y seront :

- Bénédicte de L'Electron Libre (www.lelectronlibre.biz)

- Dominique de Zebuline (www.zebuline.fr)

A l'atelier, il y a plus de deux ans maintenant, elles ont appris à travailler le métal et se sont initiées à la maquette cire. Si Dominique adore fouiller dans les brocante à la recherche de vieux bijoux auxquels elle donne une deuxième vie, en les transformant, Bénédicte imagine des créations pleines de couleurs et de peps qui permettent de voir la vie en rose.

Contrairement aux années précédentes, et à mon grand regret, je ne participerai pas au salon cette fois-ci car je pars me mettre au vert quelques jours avec ma famille. Au programme : dodo, révisions du bac pour l'ainé, glande pour la cadette (!) et cinéma avec Monsieur, qui n'échappera pas au Gatsby de Baz Luhrmann avec le grandiose Leonardo...

Mais je souhaite à tous les exposants d'excellentes ventes, du beau temps et de bons moments d'échange avec les visiteurs.

Salon des Créateurs de Puteaux (17 - 20 Mai)

Esplanade de l'Hôtel de Ville de Puteaux (92)

Entrée Libre

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.facebook.com/IrisNoir.Bijoux

14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 16:54
Les cours de L'Iris Noir (suite)

Bébêtes Show

Depuis toujours, les joailliers s'amusent à orner leurs clientes de bêtes à bon Dieu, d'insectes et autres ophidiennes créatures. Des libellules vénéneuses de Lalique aux abeilles et araignées de Chaumet, en passant par les papillons de Van Cleef et autres serpents de Bulgari, l'imagination est sans limites.

Chez mes élèves, il en va de même. L'art animalier garde le vent en poupe, au même titre que le monde des fleurs. Voici trois créations toutes réalisées à partir de maquettes cire :

Le papillon s'inspire d'une superbe broche du joaillier Marchak, un nom que j'ai découvert il y a trois ans lorsque j'ai visité leur atelier parisien et qu'on m'a offert le livre retraçant l'histoire de cette famille venue d'Ukraine. Mon élève a surtout travaillé sur la mise en pierre dans le but de consteller son pendentif de strass de différentes tailles.

La tortue est également un motif qui revient très souvent en joaillerie. A titre d'exemple, Cartier a conçu de très nombreuses broches testudines le plus souvent recouvertes de pierres précieuses. Grâce à ce bijou, ma deuxième élève a appris à sertir dans la masse un cabochon de rubis qui lui avait été rapporté de Birmanie par sa maman.

Enfin, une troisième élève s'est amusée à sculpter une grenouille sur un anneau. La maquette a été fondue en argent massif, puis apportée chez le graveur pour immortaliser le cri de la bête (crouac crouac !), et enfin chez le doreur pour se transformer en vermeil grâce à une couche de 5 microns d'or jaune.

Des bijoux tous plus frais et vivants les uns que les autres, pour nous convaincre que malgré ce temps variable qui n'en finit pas de grisailler le ciel de Paris, le printemps est bel et bien installé...

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

www.facebook.com/IrisNoir.Bijoux

25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 21:37
Les cours de L'Iris Noir (suite)

Parures printanières

On sort tout doucement de l'hiver... Quand on sort de l'atelier le soir, il fait encore jour ! Les projets de bijoux des élèves s'allègent et prennent une belle tonalité printanière, à l'image de cette parure composée d'un bracelet et d'une bague en argent massif agrémentés de petits morceaux irréguliers d'améthyste.

Mon élève voulait des bijoux légers à porter, qui ne la fassent pas transpirer (sic) ! Elle est partie de deux rondelles découpées dans du plané d'argent de 5/10ème d'épaisseur, qu'elle a ensuite mis en forme sur un coussin de cuir à l'aide du jeu de bouterolles.

Cette technique permet une grande liberté de formes, pour peu qu'on prenne soin de régulièrement recuire son métal. Bref : un excellent exercice pour apprivoiser le chalumeau et découvrir toutes les possibilités offertes par le métal.

Le bracelet ainsi que l'anneau de la bague ont été forgés à partir de fil d'argent de section carrée, puis fixés sous chaque fleur. Nous avons ensuite soudé, en guise de coeur, un demi anneau servant d'accroche à toute une série de "chips" d'améthyste montés sur des clous d'enfilage, selon la technique diabolique de la queue de cochon.

Pour le polissage, on ne s'est pas trop foulé : on s'est servi du tonneau à polir, tout simplement !

Une bien jolie parure pour aller faire la belle cet été, sous le soleil de La Réunion dont est originaire mon élève !

L'Iris Noir

www.irisnoir.fr

Présentation

  • : L'Iris Noir
  • L'Iris Noir
  • : blog de la créatrice de bijoux Iris Simon, dont la marque L'Iris Noir est spécialisée dans les bijoux en or, argent et pierres semi-précieuses.
  • Contact

Recherche

Pages